DERRIÈRE LES CHIFFRES : Les Canadiens de l’Atlantique ont-ils trop confiance en la sécurité en ligne ? | SelFil

Le nombre de Canadiens de l’Atlantique travaillant à domicile a augmenté de façon spectaculaire pendant la pandémie. Cela s’est accompagné d’une dépendance accrue à l’égard d’Internet et d’une augmentation du commerce en ligne.

Un changement dans les habitudes en ligne a entraîné la croissance d’un large éventail d’activités, ainsi qu’une dépendance accrue aux médias sociaux en tant que canal clé de communication et de collecte d’informations.

Mais ces habitudes changeantes ont également entraîné des opportunités accrues pour les cybercriminels et une forte croissance de la cybercriminalité. En fait, 2021 a représenté une année historique pour les pertes financières signalées au Centre antifraude du Canada, avec 379 millions de dollars perdus en raison d’escroqueries et de fraudes, une augmentation de 130 % par rapport à 2020.

Les résultats de notre récent sondage ont montré que quatre Canadiens de l’Atlantique sur 10 ont été victimes de fraude en ligne au cours de laquelle une personne se faisant passer pour un représentant légitime d’une organisation leur a demandé des renseignements personnels ou de l’argent. Un tiers (34 %) ont eu un compte en ligne piraté ou consulté par une personne sans autorisation, et trois sur 10 (28 %) ont vu leurs renseignements personnels divulgués en raison d’une violation de données d’une organisation. Au total, près des deux tiers des Canadiens de l’Atlantique (64 %) ont vécu au moins l’un des trois.

Contribué – Image contributive

En juillet, la plus grande autorité sanitaire de Terre-Neuve-et-Labrador a avisé près de 40 000 personnes que leur vie privée avait été violée à la suite d’une cyberattaque l’automne dernier. De telles attaques ont été vécues par des détaillants, des concessionnaires automobiles et d’autres entreprises de notre région.

Selon le Bureau d’assurance du Canada, trois entreprises sur quatre dépendent de leur site Web pour fonctionner, et une petite entreprise sur cinq a été touchée par une cyberattaque ou une violation de données. C’est une considération sérieuse pour les entreprises et les consommateurs.

Malgré cela, notre dernier sondage auprès de plus de 1 500 Canadiens de l’Atlantique a montré que la plupart (64 %) sont convaincus qu’ils savent comment protéger leurs renseignements personnels dans les espaces en ligne, même si beaucoup ont été victimes de fraude. Seuls trois sur 10 ne sont pas confiants, bien que les niveaux de confiance diminuent avec l’âge.

Les personnes que nous avons interrogées ont des niveaux de confiance variables dans la capacité des fournisseurs de services à protéger nos informations personnelles contre les failles de sécurité en ligne, selon le type d’organisation. Les Canadiens de l’Atlantique font le plus confiance aux institutions financières, suivies du gouvernement, pour assurer la sécurité de leurs renseignements personnels en ligne, mais ont une confiance limitée dans les détaillants ou les plateformes de médias sociaux.

Nos résultats montrent également que la confiance varie dans la région, les résidents de Terre-Neuve-et-Labrador étant moins confiants que ceux des autres provinces de l’Atlantique dans la capacité des institutions financières, des gouvernements et des détaillants à les protéger, ce qui reflète peut-être directement les informations sur les soins de santé. violation.

Contribué - Image contributive

Pour les entreprises, il est essentiel de consacrer un budget approprié à la cybersécurité, tout comme d’assurer des efforts continus pour protéger les données collectées. La formation continue dispensée par une organisation informatique experte est un moyen de s’assurer que les employés sont continuellement rappelés aux menaces possibles. Une cyberattaque n’est pas seulement gênante et coûteuse, elle peut constituer une menace très sérieuse pour une organisation. Pour les entreprises vendant des produits par le biais du commerce électronique ou conservant les données électroniques de leurs clients, une violation des systèmes ou une cyberattaque peut être dévastatrice. Les entreprises doivent continuer à se concentrer sur les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs données et des informations de leurs clients.

Malgré toutes les façons dont Internet peut nous aider, en tant que consommateurs, nous devons être toujours vigilants pour nous protéger en ligne. Il existe quelques étapes de base pour vous protéger facilement, comme l’authentification à deux facteurs, apprendre à reconnaître les escroqueries et les menaces, ne pas partager d’informations personnelles, comprendre comment les organisations protègent vos informations personnelles, surveiller le crédit, éviter de réutiliser les mots de passe sur plusieurs sites Web ou services, et éviter effectuer des travaux sensibles ou des transactions financières sur des connexions Internet publiques.

Les résultats discutés proviennent d’un sondage téléphonique aléatoire auprès de 1 500 Canadiens de l’Atlantique de 18 ans ou plus, mené entre le 3 et le 31 août. Les résultats sont précis à +/- 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Margaret Brigley, PDG, et Margaret Chapman, directrice de l’exploitation, sont des partenaires commerciaux de Narrative Research, une société nationale d’études de marché non partisane basée à Halifax.

We would like to say thanks to the author of this write-up for this amazing web content

DERRIÈRE LES CHIFFRES : Les Canadiens de l’Atlantique ont-ils trop confiance en la sécurité en ligne ? | SelFil


Check out our social media profiles and other pages related to themhttps://lmflux.com/related-pages/